Menu


Le Burkina interdit les importations de Corée du Nord

Rappelé à l'ordre par Washington, le Burkina Faso a décidé d’interdire les importations en provenance de Corée du Nord, se conformant aux résolutions de l'ONU qui interdisent toute activité commerciale avec ce pays sanctionné pour ses essais nucléaires, a annoncé mercredi le gouvernement burkinabè.

Cette décision fait suite à une interpellation des Etats-Unis "courant octobre" à l’Etat burkinabè qui continuait à avoir des relations commerciales avec Pyongyang malgré les sanctions, selon le gouvernement.

"A la suite de cette interpellation, nous avons diligenté une enquête aussi bien au ministère du Commerce qu’au niveau du département des finances et nous avons trouvé qu’il y avait des opérateurs économiques qui faisaient des importations en provenance de la Corée du Nord'', a expliqué le ministre des Affaires étrangères Alpha Barry lors d'une conférence de presse.

''Le Président du Faso et le Premier ministre ont été saisis (...), c’est ainsi que des instructions ont été données à ces deux ministères de mettre fin à ces importations’’, a-t-il ajouté.

Cette interdiction d’importation concerne aussi bien les Burkinabè que les ressortissants des autres pays vivant au Burkina Faso, a précisé Alpha Barry.

Selon des chiffres officiels, les importations en provenance de Corée du Nord, portant essentiellement sur des produits pétroliers, se sont élevées à plus de 3,8 milliards de francs CFA (5,8 millions d'euros) en 2016.

En septembre, le Conseil de sécurité de l'ONU a adopté, sur proposition de Washington, une nouvelle batterie de sanctions économiques sévères contre la Corée du Nord.

Par ces sanctions, l'Onu entend pousser le régime nord-coréen à renégocier ses programmes d'armement nucléaire et conventionnel, jugés menaçants pour la stabilité mondiale.

(AFP 20/12/17)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Retour en haut